Aller au contenu principal

Les FORBIDDEN PLACES

août 16, 2011

Usines, gares désaffectées, anciens sites militaires… Quand des explorateurs urbains du dimanche révèlent et conservent la mémoire de tout un monde caché ou sur le point de disparaitre.

Thomas Jorion nous raconte :

Après l’achat de mon premier appareil photo en 1996, je me suis instinctivement tourné vers des lieux à l’abandon. Probablement autant à la recherche d’aventure et de mystère que pour les immortaliser. Je me lance ensuite dans d’autres directions, mais toujours en rapport avec l’urbain. C’est en 2007 que je reprends ce thème pour ne plus le quitter. Je parcours alors le monde parfois seul, parfois accompagné avec une idée en tête : chercher et présenter des îlots intemporels. Mon travail se base sur notre perception du temps, de la façon dont il s’écoule et surtout de son absence de linéarité. Certains lieux se retrouvent ainsi comme « figés » dans le temps.

…la suite de l’article, c’est sur le nouveau site de la revue ENTRE et c’est par là…

ENTRE couvertures

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :