Aller au contenu principal

Julien Colombier, du street art à la craie

août 26, 2011

Largement inspiré des arts de la rue, mais pas seulement, Julien Colombier nous dévoile ce qui se cache derrière son art contrasté….
Entretien
Quel est ton parcours ?

Je suis complètement autodidacte en fait. J’ai commencé à dessiner en maternelle, et je n’ai jamais arrêté. Vers 18 ans je me suis dit que j’avais vraiment envie de faire de la peinture.

Tu as fait une école particulière ?
Non, j’ai essayé mais à chaque fois je ne suis pas resté plus de deux mois.

Comment t’es-tu intéressé au dessin à la craie ?
C’est vraiment tout bête, je manquais de place dans mon nouvel appartement pour peindre, donc je m’étais juste fait un mur au tableau noir, comme pour avoir un carnet de croquis géant. Ça m’a tellement plu que j’ai essayé de le faire de façon plus définitive, plus transportable et vendable. Je me suis alors mis au pastel qui est quand même un médium qui, dans la conscience collective, est assez ringard. Je m’y suis mis, avec un fond noir. Ça a été une révélation.

…la suite de l’article sur le nouveau site de la revue ENTRE, c’est par là…ENTRE couvertures

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :