Aller au contenu principal

La soupe copieuse

juin 22, 2012

Un cadrage au tiers nous fait voir les choses autrement.

Les petits soldats en plastique deviennent couleurs et matières qui, vues au tiers, nous donnent de drôles de sensations.

J -1 Petits pois et boursouflures d’estomac. Ils partirent à l’aube, le vent soufflait. Les hommes, à constamment vouloir ouvrir la marche, pointaient l’avant de leur crosse, tel l’attribut d’une douteuse puissance mais peut-être n’était-ce que l’indice d’une crainte séculaire… Toujours est-il qu’ils tâtonnaient. Pèlerins d’un nouveau genre, ils agaçaient leurs suites. Les femmes ne les écoutaient pas, il fallait faire vite et tout le monde avait faim.

Photographie : Véronique Pêcheux

… la suite de l’article est sur le nouveau site de la revue ENTRE…ENTRE couvertures

Commentaires fermés